Journée Scientifique

2017

image description  

Bienvenue à la 27ème Journée Scientifique Epicentre Paris

Le programme de cette année nous rappelle quelques fondamentaux de l’activité d’Epicentre auprès de MSF. On y retrouve l’ambition d’éclairer la scène dans les contextes d’urgence, d’estimer l’efficacité des stratégies de soins sur le terrain, de proposer de nouvelles pistes de travail et de développement pour adapter la pratique médicale au contexte. Pour cela nous vous proposons des présentations classiques de résultats d’étude ainsi que d’autres, plus générales, qui stimuleront notre réflexion au-delà de l’action sur le terrain.
 
Plus de 15 ans après l’introduction des antirétroviraux dans les programmes africains de prise en charge des patients séropositifs pour le VIH de nombreuses difficultés demeurent. Nous aborderons lors de la première session du matin les questions de l’accès, ainsi que du diagnostic et des échecs sous traitement parmi des patients bien particuliers, les enfants et les adolescents.  
 
Deux questions de santé publiques très actuelles seront ensuite abordées sous l’angle de la recherche afin de dégager des pistes de réflexion et de travail. La résistance aux antibiotiques est un sujet sur lequel Epicentre a une expérience désormais significative. Quelles études ont été menées, lesquelles sont prévues et comment peuvent-elles guider les pratiques vers une prescription plus rationnelle ? Nous verrons notamment comment la recherche sur la prévention et le contrôle des infections peut amener à limiter la prescription des antibiotiques.   
 
La réponse aux pics saisonniers de cas de paludisme s’est appuyée ces dernières années sur le principe de la chimioprophylaxie distribuée à large échelle. Cette stratégie semble aujourd’hui questionnée, voire remise en cause. Nous essaierons d’éclairer les enjeux qui s’y rapportent à travers notre expérience.
 
Nous débuterons l’après-midi par une session de présentations sur la contribution de l’épidémiologie à la conduite de programme dans les contextes d’urgence. Quatre situations extrêmement aiguës seront examinées : les conséquences des conflits au Nord du Nigéria, en Irak à Mossoul, la situation des réfugiés eu Nord de l’Ouganda et en Grèce.
 
Notre dernière session, modérée par un pionnier de l’épidémiologie d’intervention, le Dr Ron Waldman, illustrera une des spécificités de notre action, la diversité des situations d’étude. Ainsi nous présenterons un essai clinique sur la tuberculose, une investigation d’épidémie au Niger,  la poursuite de nos travaux sur une échelle de la mesure de la souffrance psychique chez l’enfant, l’importance du besoin de nouveaux vaccins contre le choléra et enfin les problèmes d’accès au diagnostic et au traitement de la leishmaniose viscérale. Ces thèmes et perspectives variés ainsi que les messages qu’ils portent ont un point commun majeur : ils s’appuient sur une pratique bien réelle de la recherche où Epicentre est engagé comme acteur et non comme simple spectateur.
 
Nous finirons la journée par une allocution du Dr John Lawrence, président du Conseil d’Administration de MSF aux Etats-Unis, qui nous donnera son point de vue sur les différentes formes que peut revêtir l’innovation dans nos contextes d’intervention.
 
 
Nous vous souhaitons une très bonne journée.