Pneumocoque : Dose fractionnée PCV10

Lundi 12 avril 2021 - Mis à jour le Vendredi 30 avril 2021
Estimer l'impact d'une campagne de vaccination à une dose unique fractionnée de PCV10

PCV10

En 2015, on estime qu'il y a eu plus de 9 millions de cas d'infections à pneumocoques dans le monde, dont 2,4 millions en Afrique. 318 000 décès ont été attribués à cette maladie principalement en Afrique subsaharienne, soit 10 % de tous les décès d'enfants de moins de 5 ans. L'étude, "Determining whether mass campaigns with fractional dose PCV10 would accelerate herd protection against pneumococcal transmission in Sub-Saharan Africa", explore l'utilité des campagnes de masse du PCV10 chez les enfants au Niger.

Son objectif est d'évaluer si une dose unique de 20% de PCV est non inférieure à une dose complète pour réduire le taux de portage du pneumocoqueL'administration de doses fractionnées permettrait de réduire le fardeau associé à cette infection dans les pays les plus à risque.

 

Objectif

Estimer l’efficacité du vaccin pour réduire le taux de portage du pneumocoque 3 mois après l'administration d'une dose fractionnée de PCV13 à des enfants nigériens âgées de 1 à 9 ans.

Méthodologie

Un essai randomisé en grappes avec des villages où les enfants de 1 à 9 ans reçoivent une dose fractionnée (1/5) et d'autres où elle est complète. L'évaluation portera sur sur le portage du pneumoccoque 3 mois 3 mois après la campagne de vaccination.

Le projet en chiffres

avril 2021

 

compteur_20 avril

Pour en savoir plus

Les différents "workpackages" de l'essai PCV10