Qui sommes-nous ?

Jeudi 14 février 2019 - Mis à jour le Jeudi 19 août 2021
Epicentre, un Satellite de MSF dédié à l’épidémiologie et à la recherche

Décrire, mesurer, quantifier et comparer des situations fut la principale mission d’Epicentre à sa création en 1986. Aujourd’hui Epicentre mène des activités d'épidémiologie de terrain, des projets de recherche et sessions de formation en appui aux objectifs de Médecins sans frontières (MSF) de fournir une aide médicale dans les régions où les personnes subissent des conflits, des épidémies, des catastrophes ou bien pour lesquelles l’accès aux soins est insuffisant ou inexistant.

    Epidémiologie de terrain, recherche et formation en appui à Médecins sans frontières

    La force d’Epicentre réside dans sa capacité à appliquer rapidement les méthodes de l'épidémiologie dans les situations complexes, et cela notamment grâce à ses équipes permanentes à Paris (France), Maradi (Niger), Yaoundé (Cameroun) et Mbarara (Ouganda), mais aussi à ses équipes d’épidémiologistes dans les programmes de MSF au Mali, en RDC, au Malawi, au Tchad, au Soudan du Sud, et délocalisées à New-York, Dubaï, Dakar, Genève, Bruxelles, Londres, Le Cap. Les centres de recherche du Niger et d’Ouganda procurent l'infrastructure nécessaire à un large éventail de projets qui, dès leur conception, sont pensés en vue d’une traduction en solutions pratiques sur le terrain pour les populations concernées.

    A cela s’ajoute la formation du personnel MSF à l'épidémiologie et aux outils de santé publique. A travers son programme de formation, Epicentre contribue à doter le personnel des outils et des connaissances nécessaires pour faire face aux situations d'urgence et aux épidémies.

    333
    Equivalents temp plein
    46
    Nationalités
    264
    Projets en 2020

    Un leitmotiv : faciliter l’accès et Innovation

    Epicentre a pour mission

    • de décrire et analyser les situations sanitaires des populations secourues par les équipes médicales pour mieux orienter les programmes,
    • mais aussi d’évaluer et comparer de nouvelles pratiques de soin pour proposer des solutions adaptées aux populations vivant dans des conditions instables ou ayant un accès insuffisant aux soins.

    Ses activités d'épidémiologie et de recherche portent sur des maladies infectieuses comme le paludisme, la tuberculose, le VIH, le choléra, Ebola, la fièvre jaune, sur des maladies négligées - leishmaniose viscérale, trypanosomiase humaine africain, ulcère de Buruli-, mais aussi sur des maladies chroniques en plein essor dans les pays africains telles que le cancer. Depuis sa création, Epicentre a ainsi contribué au développement de plusieurs solutions diagnostiques, préventives et thérapeutiques.

    En complément des projets de recherches pour MSF, Epicentre développe des partenariats avec d’autres institutions et ce, dans l’objectif de démultiplier l’impact et la portée de ses études. En 2021, Epicentre est financé pour 2/3 tiers par les fonds collectés par MSF auprès du public et pour 1/3 par des bailleurs externes.

    L'ancrage d'Epicentre à la fois dans la recherche et les activités opérationnelles permet de fournir des informations clés pour la définition des priorités des programmes de MSF, toujours dans l’objectif d’améliorer l'accès à des soins de santé de qualité pour les populations vivant dans des conditions instables ou ayant un accès insuffisant aux soins.

    Image
    recherche Image
    Image
    Formation Image
    Image
    soins image
    Image
    epidemio image
    Image
    Sante_pop Image

    Organisation et financement

    Découvrir
    Figaro - Lutte contre le paludisme

    Formation

    Découvrir
    Covid-19 :Test en laboratoire

    Centre de recherche au Niger

    Découvrir
    Coronavirus, Tribune Eboko, le Monde

    Centre de recherche en Ouganda

    Découvrir
    Dan Nyehangane et son équipe dans le centre de Mbarara