Mariama Issoufou Adamou: un leitmotiv, comprendre et lutter contre la malnutrition au Niger

Lundi 15 novembre 2021
Malnutrition
Introduction
Le 15 novembre, le Dr Mariama Issoufou Adamou présentait sa 1ère étude (et certainement le début d’une longue série) sur la malnutrition effectuée avant son arrivée au Centre de Recherche de Maradi au Niger au 6e congrès de l'Organisation des femmes scientifiques pour le monde en développement (OWSD), un forum qui réunit d'éminentes femmes scientifiques des pays en développement et des pays développés. L’occasion de découvrir son parcours et ses projets à Epicentre sur la malnutrition.
Bannière
Dr Mariama-Issoufou ADAMOU
Corps éditorial

Sur quoi portait votre présentation au congrès de l’OWSD, ce programme de l’Unesco pour promouvoir la place des femmes en science ?

Mariama Issoufou Adamou : L'objectif principal de mon étude était de recueillir des informations sur les connaissances, les attitudes et les pratiques en matière de nutrition chez les enfants de moins de 2 ans dans le village de Dan Kori qui se trouve dans la région de Maradi. Cette région est l’une des plus touchées au Niger par la malnutrition avec une prévalence de 11,4 %. Lors de mon master en nutrition effectué après mes études de médecine, j’ai donc cherché à mieux comprendre pourquoi cette région du Niger était tant touchée par la malnutrition, en explorant les comportements des habitants de ce village composé principalement d’agriculteurs.

Quasiment toutes les femmes pratiquent l'allaitement dans l'heure qui suit la naissance et continuent d'allaiter leur enfant après 6 mois. Cependant l'introduction précoce d’une autre nourriture est pratiquée chez les ¾ des enfants dans cette localité, car les mères pensent que le lait maternel seul ne suffirait pas. En raison du manque de céréales et de leur faible diversité, les enfants tombent facilement dans la malnutrition. Ce constat nous a amené à pratiquer des sessions de sensibilisation pour changer certaines pratiques et les encourager à développer des cultures assurant une diversification alimentaire.

Quel a été votre parcours avant de rejoindre Epicentre ?

MIA : J’ai effectué mes études de médecine de 2007 à 2015 à l’université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey. S’en est suivi un contrat de 3 mois avec MSF auprès des enfants atteints de paludisme et malnutris qui a été en quelque sorte le déclencheur de mon intérêt pour les problèmes de malnutrition. J’ai ensuite décidé d’effectuer un master à la faculté d’agronomie toujours à l’université Abdou Moumouni Dioffo qui a fait l’objet des travaux présentés au congrès de l’OWSD. Alors lorsque j’ai vu qu’Epicentre recherchait un médecin pour travailler sur les études nutritionnelles, j‘ai immédiatement postulé et depuis janvier j’ai donc rejoint le Centre de Maradi.

Sur quoi travaillez-vous actuellement ?

MIA : Nous sommes en train de poser les bases en vue du lancement d’une vaste étude qui évaluera un nouvel aliment thérapeutique prêt à l’emploi chez les jeunes enfants atteints de malnutrition aiguë sévère. Jusqu’à présent on administre aux enfants malnutris du Plumpy’Nut composé d’arachides, de sucre, de matières grasses végétales, de poudre de lait écrémé et d’un complexe minéral et vitaminique. Or si les enfants semblent récupérer en termes de masse corporelle, leur flore intestinale demeure altérée, ce qui semble avoir un impact sur leur croissance à long terme.

L’adjonction de banane verte et de pois chiche à la formule de base a montré des effets positifs lors d’un essai au Bangladesh. L’étude de cette nouvelle formulation d’aliment thérapeutique est donc envisagée au Niger dans la région de Maradi. Elle portera aussi bien sur les effets en termes de croissance que sur le microbiote chez les enfants. Nous étudions pour le moment la faisabilité de cette étude qui pourrait, si tout se passe bien, débuté l’année prochaine.

Pour en savoir plus

Centre de recherche au Niger

Epicentre dispose d’un centre de recherche à Maradi au Niger. Ce centre au cœur de l’Afrique sub-saharienne permet d’apporter des ...

La malnutrition

La malnutrition, un problème aux multiples facettes.

Nutrition

Découvrez les projets en cours sur la malnutrition.

Malnutrition : sur quel critère admettre les enfants dans les centres de nutrition thérapeutique ?

Alors que le «pic» saisonnier de malnutrition a pris des proportions alarmantes cette année dans la région de Maradi, au Niger, un...

Publications sur la malnutrition

Conceptualizing factors impacting nutrition services coverage of treatment for acute malnutrition in children – an application of the Three Delays Model in Niger

Référence de l'article: Public health nutrition 2021 Oct 08; (); 1-21. doi: 10.1017/S1368980021004286. Epub 2021 10 08

Exploring the relationships between wasting and stunting among a cohort of children under two years of age in Niger.

Référence de l'article: BMC public health 2021 Sep 21; 21(1); 1713. doi: 10.1186/s12889-021-11689-6. Epub 2021 09 21

The relationship between wasting and stunting in young children: A systematic review.

Référence de l'article: Maternal & child nutrition 2021 Sep 05; (); e13246. doi: 10.1111/mcn.13246. Epub 2021 09 05

An exploratory qualitative study of caregivers' knowledge, perceptions and practices related to hospital hygiene in rural Niger.

Référence de l'article: Infection prevention in practice 2021 Sep ; 3(3); 100160. doi: 10.1016/j.infpip.2021.100160. Epub 2021 07 03
Voir plus